A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample

Jabre Capital Partners SA, la société de Philippe Jabre, se retire du marché des hedge-funds d’ici la fin 2018, a annoncé le site Bloomberg.Contacté par Le Commerce du Levant, Philippe Jabre n’a pas donné suite.

Trois des fonds que Philippe Jabre supervisait personnellement seront ainsi fermés.

Il s’agit de  JABCAP (LUX)-Convertible Bonds R USD  et de JABCAP (LUX)-Global Balanced R EUR.  Jabre Capital Diversified Multi Strategy (non coté) est le troisième fonds concerné.

Lire aussi : Philippe Jabre, la légende de la City

Le premier est un fonds d’obligations convertibles lancé en 2013. Il a perdu 15 % de sa valeur en un an, alors que le rendement moyen de fonds sur le même marché était largement supérieur.

Le second a, quant à lui, perdu 42,02 % de sa valeur en un an, tandis que les pertes des fonds équivalents se situaient à 1,3 %.

Lire aussi : Life : une plateforme d’entraide entre financiers libanais

L’entreprise, basée à Genève, va rembourser ses clients d’ici à février, a-t-elle affirmé dans sa lettre aux investisseurs datée du 12 décembre, citée par Bloomberg.

Jabre Capital conserve, en revanche, deux autres fonds sous gestion : le premier spécialisé sur les valeurs des marchés émergents ; le second consacré au marché des crédits européens.

C’est tout le secteur des hedge funds qui a connu une année 2018 très difficile, "la pire année depuis 2011" selon Bloomberg, avec notamment une baisse de la valeur des actifs, et une grande volatilité des marchés, qui a été suivi récemment d’une période d’accalmie. Ce sont environ 174 fonds spéculatifs qui ont été mis en liquidation judiciaire au troisième trimestre de l’année 2018, alors que seuls trente ont été créés selon le Hedge Fund Research Inc.

Le secteur, estimé à 3,2 billions de dollars au total, a connu en novembre une baisse de 0,35%.

Jabre Capital, qui, à une époque, avait géré jusqu’à 5 milliards de dollars, n’avait plus qu’1,2 milliard de dollars d’actifs sous gestion en avril 2018.

Le fondateur Philippe Jabre a déclaré  dans sa lettre aux investisseurs « avant, la faiblesse du marché pouvait créer des opportunités, mais pour 2019, nous sommes inquiets car nous ne voyons pas ces opportunités ».

Philippe Jabre a débuté sa carrière dans les années 1980  pour BAII en tant que gestionnaire de fonds provenant du pétrole dans le Moyen-Orient. Ensuite, il a travaillé dans le fond spéculatif GLG Partners LP à Londres, fondé par des anciens banquiers de chez Goldman Sachs.

Ce collectionneur farouche d’art du Moyen Orient et skieur émérite a indiqué dans sa lettre que : « les marchés financiers ont considérablement évolué ces dix dernières années grâce aux nouvelles technologies et le marché lui-même devient plus difficile à anticiper. Les participants traditionnels sont insensiblement remplacés par des modèles informatisés ». Il a aussi ajouté que « cela n’avait pas été une décision facile ».

Jabre Capital a été lancé en 2006 à Genève.