A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
Siroun Shamigian, cofondatrice de Kamkalima
Siroun Shamigian, cofondatrice de Kamkalima

La start-up de e-learning Kamkalima a bouclé une levée de fonds (série A) de 1,5 million de dollars auprès de Phoenician Funds, le programme iSME et l’investisseur privé Tarek Jallad. Ces fonds doivent permettre à l’entreprise de développer de nouvelles fonctionnalités et de renforcer ses équipes pour conquérir de nouveaux marchés.

« L’an passé, nous nous sommes assurés qu’il y avait bien une demande pour notre produit dans la région », explique Siroun Shamigian, cofondatrice. « Nous nous concentrons désormais sur le recrutement afin de mieux répondre aux attentes de nos utilisateurs, passés ou futurs. »

Lancement en 2016

Kamkalima est une plate-forme d’enseignement de la langue arabe. On y retrouve notamment des outils pédagogiques comme des exercices ou des grilles de notation qui permettent aux enseignants de préparer leurs cours ou corriger plus facilement des devoirs. Kamkalima offre aussi le recours à une bibliothèque de textes originaux adaptés à l’enseignement de l’arabe aux enfants.

Depuis son lancement en 2016, Kamkalima a déjà reçu le soutien du MIT Entreprise Forum, du fonds public iSME (15 000 dollars), du UK Lebanon Tech Hub et d’investisseurs privés.

Disponible dans plus de 60 établissements scolaires

En 2018, Kamkalima a remporté le Women’s Initiative Award (100 000 dollars), une distinction décernée par le bijoutier français Cartier. Le magazine Forbes l’a aussi listée parmi son top 100 des start-up les plus prometteuses au Moyen-Orient.

Aujourd’hui, Kamkalima est disponible dans plus de soixante établissements scolaires répartis dans six pays arabes dont le Liban, l’Égypte et les Émirats arabes unis. Certaines universités en Europe ou aux États-Unis utilisent également la plate-forme pour enseigner l’arabe comme une langue étrangère.

« Nous travaillons aussi sur un nouveau produit que nous espérons lancer en 2019 », ajoute Shamigian, qui ne souhaite pas lever davantage de fonds à ce stade.