A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
Capture d'écran de l'application Toters
Capture d'écran de l'application Toters

Toters, l’application de livraison 100 % libanaise, a rejoint le réseau mondial d’entrepreneurs Endeavor, lors de son 83e comité de sélection qui se tenait à Athènes fin octobre. Dix-huit entreprises issues de treize pays y postulaient.

« Nous sommes ravis d’accueillir Toters dans le réseau Endeavor, nous avons hâte de les aider à développer leur activité pour créer davantage de richesse et de création d’emplois », explique Christina Chehadé, directrice générale de Endeavor Liban, dans le communiqué de presse. Toters emploie plus d’un millier de chauffeurs-livreurs (non salariés) au Liban.

40 000 utilisateurs actifs

Tamim Khalfa et Nael Halwani ont lancé Toters fin janvier 2017 à Beyrouth. Aujourd’hui, l’application compte déjà plus de 40 000 utilisateurs actifs entre la capitale et le Mont-Liban, les deux seules régions où il intervient dans le pays. « Toters comble le fossé entre le consommateur, qui attend des services facilités, davantage de transparence et de rapidité, et le commerçant qui a du mal à assurer ces nouvelles exigences », peut-on encore lire dans leur communiqué de presse. Le client Toters peut même suivre "son" livreur sur la route, le noter, tandis que le livreur note son client en retour à la façon de Uber.

Lire aussi: Le numérique désormais incontournable dans la restauration

L’entreprise s’est d’abord positionnée sur les restaurateurs, qui ne proposaient pas de service de livraison en interne. Elle a depuis signé des contrats avec des grandes chaînes comme Lina’s ou Bar Tartine, qui ont préféré externaliser le service livraison. Elle s’est aussi étendue à d’autres secteurs – assurant, par exemple, la livraison de médicaments pour le compte des pharmacies.

Une cinquantaine de salariés

Ce dynamisme lui permet de s’enorgueillir d’“une croissance à deux chiffres” ainsi que l’explique Tamim Khalfa, cofondateur, qui refuse toutefois de donner des indications plus précises. Toters est ainsi devenue le leader du marché local face à Zomato et Onlivery, ses principaux concurrents, arrivés pourtant avant lui au Liban. « Nous estimons le marché à environ 100 millions de dollars annuels localement », explique Christina Chehadé.

Lire aussi: Manger sain, une tendance en pleine croissance

L’équipe a également lancé des opérations à Riyad, en Arabie saoudite, et à Bagdad, en Irak. Toters compte bien s’exporter encore plus loin. « Nous projetons d’entrer sur d’autres marchés au Moyen-Orient, en Afrique du Nord ainsi que l’Europe de l’Est en 2019 », explique Tamim Khalfa. Pour l’heure, la start-up emploie une cinquantaine de salariés répartis dans les trois pays où elle est présente.